Irlande #2 : de Glenariff à la Chaussée des géants

Cap vers les habitants du nord, au pays de la livre et des miles per hour ; enfin, c’était du moins le programme en partant de Dublin, tôt le matin sous un ciel bleu magnifique. Après quelques péripéties automobiles et un garage ouvert le dimanche peuplé de mécanos charmants & serviables, c’est avec quelques heures en moins que nous attaquons le programme… sans avoir le temps de s’arrêter à Belfast, du coup. Partie remise.

Le but du jour est d’aller tâter la Chaussée des Géants, haut lieu touristique, puis de filer vers l’ouest et le Donegal. Ce n’est pas une étape où l’on pensait être surpris par les paysages, et pourtant…

Depuis Ballymena, en se dirigeant vers le village côtier de Glenariff, la route nous mène dans le Glenariff Forest Park. Une petite tâche verte sur la carte qui vaut le détour, tant les routes sinueuses dévalant les collines vers la vallée et la mer sont plaisantes. Entre plage de sable fin et épaisses murailles naturelles, c’est une jolie introduction aux paysages irlandais…

201504-irlande-2 201504-irlande-4

Nous suivons religieusement la côte vers Torr Head ; il y a un vent furieux qui dégage les nuages. Certains virages donnent le vertige ; mais la vue vaut la légère sensation d’étourdissement. Il faut dire que passer le bonjour à l’Ecosse, qui étale ses côtes sous le ciel bleu, nous ramène à plein de chouettes souvenirs.

201504-irlande-12 201504-irlande-19 201504-irlande-18

J’avais envie de visiter le célèbre pont de singe suspendu de Carrick-a-Rede ; mais face à la horde de touristes, et l’obligation de payer son dû pour approcher du site – en bus ! -, je me suis dégonflée. Le vent puissant et la petite pluie soudaine n’aidaient pas, tant pis. Si vous avez l’occasion et qu’il n’y a pas trop de monde, je pense que s’y faire peur doit quand même être sympathique…

Le temps file à la même vitesse que le vent, nous approchons donc en fin d’après-midi vers l’entrée du site de la Chaussée des Géants. Le lieu est payant – £9 par personne – ce qui nous étonne un peu, même si nous étions prévenus. Pourtant, face au site impressionnant, à sa propreté et à la surveillance constante garantissant la sécurité des visiteurs et la préservation du lieu, plutôt étendu, il faut avouer que cela mérite son billet.

On voit beaucoup de photos des orgues basaltiques prises sous le même angle, dans la mer ; mais on trouve également des roches superbes un peu partout le long du parcours. La balade, si l’on prend son temps, fait 4km si l’on veut vraiment tout voir. Bien sûr, tout n’a pas le charme de ce petit îlot superbement sculpté sur lequel chacun veut sa photo souvenir, mais les cirques de falaises, les orgues basaltiques suspendus, les vagues furieuses battant les pointes… tout cela mérite qu’on y passe du temps.

201504-irlande-34 201504-irlande-35 201504-irlande-52 201504-irlande-53 201504-irlande-64 201504-irlande-77

On s’y promène tranquillement, avec ce joli contre-jour de la fin de l’après-midi. Et on en montre pas davantage, pour que vous conserviez un peu de surprise si vos pas vous y mènent.

C’est certes un site touristique, fréquenté par des groupes de tous âges et de toutes nationalités, lieu incontournable donc payant et très organisé, mais… les paysages, eux, ne mentent pas.

Un petit bonjour en passant à Dunluce Castle – qui se visite, lui aussi – et il est temps de quitter la côte de la Giant’s Causeway pour reprendre la route vers Letterkenny, ville-étape de la soirée.

201504-irlande-80

Le Donegal nous ouvre ses portes, et demain, il va nous en mettre plein la vue.

 

8 thoughts on “Irlande #2 : de Glenariff à la Chaussée des géants”

  1. Marie Guillaumet
     ·  Répondre

    Magnifique ! J’aime ce journal de bord irlandais. Vivement tes photos du Donegal, que j’adore…

    • Lucifugae
       ·  Répondre

      Merci Marie !
      Je vais essayer de ne pas trop tarder pour les prochains articles alors ^^

    • Lucifugae
       ·  Répondre

      Pardon, je suis en retard dans les commentaires… et dans mes publications, aussi ! Erreur réparée.
      Merci beaucoup, j’espère que tu appréciera aussi les suivantes !

  2. Ophélie G.
     ·  Répondre

    Je ne suis encore jamais allée à la Chaussée des Géants, mais j’en rêve ! Tes photos sont superbes, les paysages dignes d’un conte. xx

    • Lucifugae
       ·  Répondre

      Mes excuses Ophélie, le commentaire s’était perdu !
      Merci beaucoup. La Chaussée des Géants vaut vraiment le détour. A voir s’il y a des horaires où c’est un peu moins fréquenté, en tout cas pour nous, c’était très bien !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*