L’ouverture de la saison

201405-wkva-24

La belle saison est arrivée, discrètement depuis des semaines, à petits coups de soleil et grands horizons bleus.

Et avec ces belles journées, entre les premiers orages et les matins où le gris se déchire, se faufilent quelques silhouettes connues ; de petits points incongrus sur le sable de la baie, comme des coquillages venus de loin qui s’échouent là une marée, et repartent à la suivante.

201405-wkva-56201405-wkva-65

201405-wkva-60

Le printemps attire à nous de jolis moments, les barbecues sous la glycines, l’heure de la sieste au soleil, les entorses sur les rochers, les connaissances sur les marchés ; la Bretagne part à la pêche aux copains désœuvrés, et de petits poissons colorés – rouges sur le nez et blancs derrière les oreilles – s’accrochent dans nos filets.

Faute de pouvoir les cuisiner vraiment, on les déguste par petites touches. On profite du rien, de l’instant, on rattrape le temps perdu – on savoure celui qu’on perd sur les chemins de traverse que l’on ose prendre, de temps en temps.

201405-wkva-35

Les weekends de mai, de juin, s’effritent en minces filets de sable entre nos doigts. On prépare juillet, on râle à l’avance en pensant à août, on se languit presque de septembre. On a pas encore sorti les shorts, mais on a déjà terminé la moitié du tube de crème solaire. Et de Biafine.

On a le printemps ; on attend l’été.

Il pleut aujourd’hui. Il tonnera demain. L’air explose dans nos poumons, entre herbe coupée, effluves de roses et dalles de pierre tièdes ; on prend le temps de récupérer un peu de souffle, avant le weekend prochain.

201405-wkva-113

Chaque weekend depuis mai est une période de vacances.
Cet été encore, aurez-vous toujours 15 ans ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.